Images

L’AFFAIRE GEORGES IBRAHIM ABDALLAH – SAÏD BOUAMAMA

Arrêté le 24 octobre 1984, Georges Ibrahim Abdallah, militant de la résistance palestinienne au sein du Front Populaire pour la Libération de la Palestine (FPLP) puis de l’organisation marxiste anti-impérialiste  Fractions armées révolutionnaires libanaises (FARL), est, en 2020, le plus ancien prisonnier politique en France et en Europe.

Saïd Bouamama nous offre dans cet ouvrage une étude détaillée sur l’homme et son combat en faveur d’une Palestine libérée, la longue chronique judiciaire qui conduira à sa condamnation, une grille d’analyse de la justice française et de la fabrique médiatique de l’opinion, et enfin un pamphlet aussi implacable que nécessaire en faveur de sa libération.

Saïd Bouamama est sociologue et militant associatif. Engagé professionnellement et personnellement dans les luttes d’émancipation dans toutes leurs dimensions, il est notamment l’auteur de Les Discriminations racistes : une arme de division massive (L’Harmattan, 2010) et La France. Autopsie d’un mythe national (Larousse, 2008). Avec le Collectif Manouchian dont il est un des animateurs, il a établi un Dictionnaire des dominations de sexe, de race, de classe (Syllepse, 2012).

Préface de Pierre Stambul et postface de Jann-Marc Rouillan

Sortie libraire le 12 Février 2021

Précommande ouverte – Envoi le 12 février 2021

Prix du livre : 13 Euros + 3euros de FDP

 

À NOS HUMANITÉS RÉVOLTÉES – KIYÉMIS

 

Des vécus pluriels, des présences et des mémoires qui gravitent autour des vers, des voix sororales et décoloniales : c’est ce que Kiyémis fait exister avec engagement dans une poésie vibrante et imagée qui dit ses inspirations et ses luttes.
Ses poèmes, qui donnent à saisir la force des mots autant que celle des êtres, sont afroféministes et ils résonnent en dessinant des perspectives ouvertes. Avec ce livre, Kiyémis revendique la nécessité de prendre la parole face aux systèmes d’oppression, de continuer d’écrire ce qui a trop souvent été tu et de faire entendre des luttes multiples, entremêlées, à l’intersection.

 

Cette nouvelle édition est accompagnée d’une magnifique préface de Gerty Dambury 

 

       Kiyémis est une autrice, poétesse afroféministe et conférencière. Elle travaille sur la question de l’amour de soi, du body positive et la question de la place des afrodescendantes dans les espaces européens . Elle a écrit de nombreux articles dans des revues ( Deuxième Page, Simonae…), des sites d’informations (Slate, Buzzfeed…). Ayant à coeur de véhiculer son message d’émancipation des normes et d’épanouissement des femmes, elle a participé à des conférences en France et à l’étranger (ENS, Science Po, Institute of Radical Arts à Londres, l’université d’Edimbourg…), et organise des ateliers d’écriture.
Elle a publié en mars 2018 son premier recueil de poésie « À Nos Humanités Révoltées » aux éditions Métagraphes, dont la nouvelle éditons est publiée aux éditions Premiers Matins de Novembre et est en préparation de plusieurs projets. On peut également la retrouver tous les mois chez Quoi de Meuf, un podcast pop culture féministe et intersectionnel et toutes les semaines dans l’émission SuperNova sur Radio Nova.

 

Sortie nationale en librairie le 11 Septembre 2020

 

Pour pré-commander ou commander le livre:
Prix du livre 10e + 2e de FDP